Ils ont paru devant moi tout en un coup et m’ont poursuivie


Quand il _se_ parlait de Maurin, Pastoure repetait: –D’hommes comme ca, on n’en fait plus. Oui, mais il est etroit, dangereux et impraticable a l’artillerie, la cavalerie meme n’y passera qu’a grand peine. deux coups de feu retentirent. Le danger est-il donc si grand? fit-elle avec inquietude. Comme Maurin l’avait espere, le faisan n’etait pas tres loin de l’endroit ou il l’avait apercu.

Et ils avaient fait ainsi. Bah! fit Dominique avec un accent joyeux, tout n’est pas fini encore, il sera revenu de loin, s’il en rechappe, bravo! Je n’ai pas perdu mon temps! Mais qui diable lui a donne un si furieux coup d’epee? On ne se bat pas en duel au Mexique. Eh bien, il parait que le malheureux Gimary n’a jamais couche dans ce lit-la. Maurin, nature fruste et fine, laissait l’enfant a ses reflexions. Je connais la phrase, canaille! fit gaiement le Cresus de l’ile d’or.

De la Coco pouvait voir toute la Mediterranee au sud, sur sa tete le plus beau ciel du monde, et Draguignan du cote de l’est. Partons, dit don Jaime. Filleul de Raimbaut qui s’etait charge de l’instruire et de le former au service, il faisait les gros ouvrages et portait la livree du comte, bleu et argent; il se nommait Lanca Ibarru, etait devoue a son maitre et craignait comme le feu son parrain Raimbaut pour lequel il professait une profonde veneration; actif, courageux, ruse et intelligent, telles etaient ses qualites, un peu ternies cependant par sa gourmandise et son gout prononce pour le dolce-farniente.

Au son de cette voix inconnue, un fremissement convulsif agita tout le corps du blesse; il fit un geste comme pour repousser une image effrayante et murmura d’une voix sourde: –Tuez-moi! –Ma foi non! s’ecria joyeusement Dominique, j’ai eu trop de peine a vous ressusciter pour cela. Cependant, sur l’ordre de Miramon, les troupes s’etaient engagees dans des sentiers perdus, presqu’infranchissables, ou les chevaux n’avancaient qu’avec une difficulte extreme. Cependant le jeune homme, bien que plusieurs fois deja il eut essaye de faire parler son ami et de l’amener a des confidences qui lui auraient donne certaines prerogatives, sans jamais y parvenir, ne renoncait pas a reussir a decouvrir un jour ce que l’autre paraissait avoir tant d’interet a cacher.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.