Ce besoin est un fait physiologique, comme la faim


Maurin l’eleva, regardant le soleil a travers la couleur purpurine d’un franc vin de pays: –On dirait le sang des coeurs!. Bon, fit-il avec un sourire, l’affaire n’est pas aussi desesperee que je le craignais, nous reussirons. Une a une. . Prions-la. Labarterie, la tete coiffee de la casquette ronde, en velours, sonnait du cor a perdre haleine, devant la mer d’un noir violet, frissonnante sous les souffles froids de l’automne et du matin. On dejeuna dans le bois. Croyez-moi, monsieur le prefet, ni le billard ni le theatre ne donnent de ces plaisirs-la; ni meme la besogne du romancier, lequel se traine sur un seul roman imaginaire dans le temps que je mets a en connaitre cinquante, qui sont vecus. Ou est-il? –A l’hotel Bertin. Mais ce qu’il a compris c’est qu’il est pres de midi, et qu’a cette heure-la un lapin bien roti peut adoucir l’humeur du plus feroce gendarme. L’une voulait remplacer ses chaussettes d’estame par des bas de soie fine; l’autre la comblait de presents en chrysocale; une troisieme la faisait calamistrer par son coiffeur. J’ai l’honneur de prier votre Excellence d’agreer l’expression de ma vive reconnaissance, repondit don Jaime en s’inclinant respectueusement. Le comte en personne, souriant, etait accoude au couronnement de son joli navire.

Olivier! murmura-t-il, c’est donc lui qu’elle aime! Il rentra chez lui en chancelant comme un homme ivre; cette derniere decouverte l’avait bouleverse. son pas retentissait dans les cailloux qui degringolaient sur la pente, sous les pins. Tous deux etaient enveloppes avec soin dans leurs zarapes et paraissaient bien armes. Or donc la procession se mit a monter la colline, et tout le monde en route chuchotait, maugreant contre la reponse sacrilege de cet ane de bossu. Vous entendez, vous autres, ajouta-t-il en se tournant vers les guerilleros toujours immobiles, cet homme est libre, qu’on amene ici les peones. Oh! Soyez beni, mon Dieu! s’ecria-t-elle avec une expression de joie ineffable; et ce fils vous savez ou il est, vous me le rendrez, n’est-ce pas? Je vous en supplie, songez que je ne l’ai jamais vu, que j’ai besoin de ses caresses, ou est-il? Dites-le moi.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.